samedi 28 mai 2011

Et Sebastian Vettel ramassa ma chaussure...

Nous allons parler d'un sujet très féminin (non pas le fétichisme, le mot "chaussure" ne veut pas forcément dire cela!!), LA FORMULE 1!!!! (comprenez l'ironie quand je dis "sujet très féminin).
Avant que vous ne soupiriez que vous n'en avez rien à faire de la F1 et que vous ne décidiez de fermer la page que vous êtes en train de lire, je tiens à vous rassurer, je ne vais pas vous parler de petits bolides qui font beaucoup de bruit. L'Homme est très fort pour cela puisque passionné, ce qui est loin d'être mon cas. J'accompagne pour faire de belles photos et ça s'arrête là!

Je vais vous parler de mon aventure avec Sebastian Vettel. Ah ah, je vous vois venir! Mais non, je n'ai pas trompé l'Homme, voyons! Je vous raconte. Tout.
Hier, journée portes ouvertes pour circuler près des motorums à Monaco. Le Roi Toudoux travaillant sur le Grand Prix, nous avons pu en profiter avant tout le monde, et nous avons d'ailleurs pu voir tranquillement Alain Prost et Michael Schumacher.
Et puis les gens sont arrivés, à 14 heures. Il faut savoir que je n'aime pas les gens. Enfin, les moutons surtout. Ceux qui sont contradictoires. Qui veulent la paix dans le monde mais sont prêts à tuer père et mère pour "passer le premier". Ceux qui ont peur des microbes mais s'agglutinent les uns contre les autres pour "voir une star". Ceux qui veulent du changement mais votent sécurité. Ceux qui sont lobotomisés par tout ce qu'ils entendent à la télé. Je n'aime pas ces gens-là, je ne peux pas. Elitiste, moi?

Vers 15h, Sebastian Vettel apparaît. Une trentaine de personnes se pressent. Nous sommes contre la sortie du motorum, je vais pouvoir faire de belles photos. Que nenni! Sebastian s'approche à peine de la sortie que je me fais écraser et balloter. Deux badauds d'une quatre-vingtaine de kilos chacun me repoussent derrière, les courageux, moi qui ne dépasse pas le mètre cinquante-quatre pour 55 kg!!
L'Homme me rejoint et rouspète. Vettel allait lui signer un autographe lorsqu'une groupie a posé sa casquette là où le pilote allait signer. Nous nous éloignons et attendons son passage plus loin. Mauvais plan. Très mauvais plan. La foule est passé de 30 à 60.
Je me retrouve projeté contre la femme qui accompagne Vettel. Puis attrapée encore par un gros bonhomme et repoussée en arrière, écrasée, piétinnée et finalement éjectée de la foule. J'ai failli me retrouver sur les fesses. J'ai perdu une chaussure, quelqu'un a tapé ma cheville et j'ai un genou écorché. Je suis très en colère. Je regagne le trottoir, sans voir l'Homme. J'attends. Deux hommes regardent mon pied nu. L'un rit. Je lui hurle que j'ai perdu ma chaussure à cause de ces moutons. L'autre n'arrête pas de fixer mon pied, cela devient gênant.

L'Homme arrive, pas content du tout lui non plus. Je lui dit que j'ai perdu ma chaussure.
-QUOI? C'était TA chaussure??
-Hein?
-Vettel s'est penché, il a attrapé une chaussure et a demandé à qui elle était!
-MAIS VA LA CHERCHER, VIIIIIIIITE!!!!!
Oui, quand je suis en colère, j'en oublie la politesse.
L'homme à ma gauche me fixe toujours, comme s'il avait vu la Vierge.
Le Roi Toudoux revient avec le précieux sésame entre les mains. Et explose de rire.
-Mais tu sais que Vettel il était limite mort de rire? Moi j'ai pensé: "La pauvre femme qui a perdu sa chaussure!".
Je m'en fous que Vettel ait trouvé ma chaussure. Je veux tuer quelqu'un, là, tout de suite. L'autre, qui fixe toujours mon pied, peut-être? Il attend un autographe de ma part?

Nous avons recroisé plus tard le même homme, qui fixait toujours ma chaussure. C'est MA chaussure, je la garde, non mais!
J'aime encore moins les gens, ça c'est la morale de l'histoire.

3 commentaires:

  1. Ich liebe Sebastian Vettel encore plus LOL ...
    Nan mais plus sérieusement les gens sont cons, c'est dingue !

    Schmoutz

    RépondreSupprimer
  2. L'Homme!!!!28 mai 2011 à 12:20

    Sacrée chronique, j'adoooore!!!! Ne la lave jamais ta chaussure XDD!! Mais c'est clair que les gens sont de pire en pire et ça craint!!!

    RépondreSupprimer
  3. Je ne supporte pas non plus les mouvements de foule... J'ai eu la chance, pour continuer à parler de F1 à voir les essais et qualif du grand prix de Singapour sur le toit d'un hôtel, une coupe de champagne à la main. Par contre, je ne te raconte pas les tympans :-)

    RépondreSupprimer